05/10/2007

hybride présumé entre l'Hirondelle rustique Hirundo rustica et l'Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum en 2007.

En dyn003_original_87_75_pjpeg_2588464_5169b511690754d93edff97bb05454d1[1]
Capture en belgique d'un hybride présumé entre l'Hirondelle rustique Hirundo rustica et l'Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum en 2007.

Les photos ont été gentiment fournies par monsieur Jef Geudens. Ce groupe a bagué à Oosthoven près de Turnhout 8.219 hirondelles rustiques en 2007 avec une nouvelle capture d'un hybride le 10 septembre.

Hirundo rustica x Delichon urbicum6776

Hirundo rustica x Delichon urbicum6778


Hirundo rustica x Delichon urbicum6779

Hirundo rustica x Delichon urbicum6781


Hirundo rustica x Delichon urbicum6782
 

Sur ces photos nous pouvons voir clairement la couleur bleutée de l'hirondelle rustique ou de cheminée (Hirundo rustica) ainsi que le croupion blanc les pattes couvertent de plumes de l'hirondelle de fenêtre (Delichon urbica ou nouvelle apellation Delicum urbicum).


27/06/2007

Notes Bulletin Aves de juin 2007

450px-Flag_of_Belgium.svg[1]Note Bulletin Aves de juin 2007
Capture d'un hybride présumé entre l'Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum et l'Hirondelle rustique Hirundo rustica

Georges GROSJEAN

 

http://www.aves.be

 Le 23 septembre 2006, j'étais en compagnie d'un ami bagueur occupé à capturer des hirondelles en migration sur le plateau de Herve.Parmi les Hirondelles rustiques attirées par la diffusion du chant et des cris de l'espèce, nous avons soudain noté une “Hirondelle de fenêtre” que nous avons capturée afin de la baguer. Quelques photos de l'oiseau ont également été prises.À la vision des photos (Photo 1), nous nous sommes rendu compte que nous n'avions pas eu affaire à une Hirondelle de fenêtre, ni à aucune autre espèce documentée dans les guides. En effet : 1. La tête de l'oiseau rappelait beaucoup celle d'une Hirondelle rustique juvénile. L'oiseau avait en effet la gorge et le front rosés. Chez une Hirondelle de fenêtre, la première aurait été complètement blanche et le second de la même couleur que le reste de la partie supérieure de la tête. Son bec semblait également un peu trop long pour une Hirondelle de fenêtre.2. Si l'on considère le reste du corps, il conservait le bleuté du dos de l'Hirondelle rustique, mais avait de l'Hirondelle de fenêtre le croupion blanc ainsi que les pattes plumées, la forme et la couleur des rectrices.  Hybride hirondelle 02Photo 1 : L'hirondelle hybride présumée capturée ce 23 septembre 2006 sur le plateau de Herve (prov. De Liège). - The presumed hybrid swallow captured the 23 September 2006 on the Herve plateau (Liege Province). (G. Grosjean)  

Discussion Ces caractéristiques m'ont amené à considérer l'hypothèse d'un hybride entre les deux espèces. J'ai donc cherché des photos d'autres cas d'hybrides présumés. Sur les nombreuses photos que j'ai analysées (e.a. NICOLAU-GUILLAUMET, 1998; VAN DEN BRINK, 2006; DI CORSO, 1997), on retrouve invariablement les caractéristiques constantes : 1. croupion blanc, rarement avec quelques taches sombres;2. la gorge non blanche, légèrement colorée à colorée;3. au-dessus du bec, une tache de grandeur variable plus ou moins claire;4. le bleuté du dos apparent. La grande majorité des hybrides présumés sont capturés ou observés dans des dortoirs ou en migration. Seuls 9 des 102 cas cités par NICOLAU-GUILLAUMET (1998) se rapportent à des jeunes oiseaux au nid et peuvent nous donner quelque indication sur l'origine de ces oiseaux. On a affaire chaque fois à un seul juvénile à caractères hybrides présent dans le même nid d'Hirondelle rustique que 2-5 juvéniles normaux pour cette espèce. En Finlande, dix nids d'Hirondelle rustique contenant en tout 16 hybrides ont été trouvés rien qu'en 1999, et sept en contenant 8 en 2000 par des bagueurs spécialisés dans l'Hirondelle rustique (SAUROLA, 2001).Dans tous les cas, seules des Hirondelles rustiques sont mentionnées parmi les adultes qui se chargent de ces nids. L'origine de ces oiseaux doit donc être cherchée dans les accouplements extraconjugaux, bien connus chez les Hirondelles rustiques coloniales (i.e. CRAMP et al., 1988). Une photographie (cf. CHARLWOOD 1973 ou VAN DEN BRINK, 2006) montre ainsi un accouplement entre une Hirondelle de fenêtre mâle et une Hirondelle rustique femelle.Notre oiseau, voyageant avec des Hirondelles rustiques venues du nord (reprise d'un individu bagué aux Pays-Bas), pourrait entrer dans le même schéma. Il serait tentant de penser que les hybrides seraient tous issus d'une hybridation Delichon urbicum mâle x Hirundo rustica femelle. Une observation, même si elle n'est pas probante, met en garde contre cette généralisation : un hybride présumé, de sexe féminin et apparié à une Hirondelle rustique, trouvé en Tchécoslovaquie en 1969 à proximité du site où l'année précédente une Hirondelle rustique nourrissait dans un nid d'Hirondelle de fenêtre (FERIANC & BRTEK, 1974). En outre, la détectabilité des hybrides dans les nids d'Hirondelle rustique est plus forte : le nid est souvent plus accessible et, tant qu'ils sont toujours présents dans le bâtiment où est situé le nid, les jeunes fraîchement envolés trahissent leur origine.L'oiseau de ce 23 septembre 2006 constitue le sixième cas publié pour la Belgique; les précédents datent de 1981 et 2005 (VANSTEENWEGEN, 1981; RAICK, 1981; www.natuurpunt.be/oriolus).Les hybrides supposés restent relativement rares : seulement quelques cas sont remarqués presque chaque année au niveau mondial (DUMONT, s.d.), alors que des milliers d'hirondelles sont observées et baguées chaque année.En Suède, par exemple, de 1911 à 2004, 7 hybrides ont été bagués pour 51.405 Hirondelles de fenêtre et 108.825 Hirondelles rustiques (données Naturhistoriska riksmuseet, www.nrm.se).La densité peut être plus importante localement : en Finlande, sur les 49.141 Hirondelles rustiques capturées en 1999 et 2000, 70 étaient des hybrides (soit 1 oiseau sur 702) (SAUROLA, 2001). Notre hybride a été attiré par la repasse des cris et du chant de l'Hirondelle rustique. Il est impossible de dire si c'est le chant et/ou les cris - le cas échéant, le(s)quel(s) ? - qui l'ont attiré. Les mécanismes d'apprentissage du chant chez l'Hirondelle rustique (et donc la part d'inné et d'acquis), par exemple, ne sont pas encore connus précisément (TURNER, 2006). C'est a fortioriencore plus complexe dans le cas d'un hybride. Cependant une augmentation du nombre de cas connus d'hybrides (présumés) d'hirondelles pourrait probablement être obtenue en capturant systématiquement les “Hirondelles de fenêtre” et les “Hirondelles de rivage (Riparia riparia)” attirées par la diffusion des cris de l'Hirondelle rustique. REMERCIEMENTS - Nous remercions Jules Fouarge et Thierry Tancrez pour leurs avis sur les photos. Bibliographie VAN DEN BRINK, BENNIE (2006) : Kruisingen van Boerenzwaluw Hirundo rustica x Huiszwaluw Delichon urbica in Nederland. http://www.nioo. knaw.nl/projects/boerenzwaluw/sitehtm/kruisingen. htmCHARLWOOD, R. H. (1973) : Hybrid Swallow X House Martin. British Birds 66 : 398-400.CRAMP S. (ÉD.) (1988) : Handbook of the Birds of Europe the Middle East and North Africa. The Birds of the Western Palearctic. Volume V Tyrant Flycatchers to Thruches. Oxfor Univ. Press, New York : 1064 pp.DI CORSO, A. (2000) : Un ibrido tra Rondine e Balestruccio. Quaderni di birdwatching 2(3). http://www.ebnitalia.it/QB/QB003/ibrido.htmDUMONT, S. (S.D.) : Base de données Serge Dumont sur les hybrides des oiseaux. http://www.birdhybrids. comFERIANC, O. & BRTEK, V. (1974) : Hybrid der Rauschschwalbe (Hirundo rustica L.) und der Melschschwalbe (Delichon urbica L.). Biologia Brastislava 29 :863-868.NICOLAU-GUILLAUMET , P. (1998) : L'hybridation Hirondelle rustique Hirundo rustica x Hirondelle de fenêtre Delichon urbica : mythe ou réalité ? Alauda 66(4) : 283-297.RAICK, M. (1981) : Note sur un hybride d'Hirondelle de cheminée (Hirundo rustica) et d'Hirondelle de fenêtre (Delichon urbica). Le Gerfaut 71: 617-618.SAUROLA, P. (2001) : The Euring swallow project in Finland years 1999 - 2000. Euring Newsletter 3.TURNER, A. (2006) : The barn swallow. Poyser, London.VANSTEENWEGEN, C. (1981) : Nidification d'un hybride présumé entre l'Hirondelle de fenêtre (Delichon urbica) et l'Hirondelle de cheminée (Hirundo rustica). Le Gerfaut 71 : 611-615. 

26/05/2007

Photos de l'hybride bagué le 23 septembre 2006

Petit diaporama des photos de l'hirondelle hybride baguée sur le Plateau de Herve en septembre 2006.

 

Le défilement de ces quelques photos montre bien les caractères de l'hirondelle de fenêtre ainsi que les caractères de l'hirondelle rustique ou hirondelle de cheminée.

 

 

17/05/2007

 Note dans "Nos Oiseaux" Suisse romande. Nos Oiseaux 51 (2004)

300px-Flag_of_Switzerland.svg[1]Note dans "Nos Oiseaux" Suisse romande. «Centrale ornithologique romande».

http://www.nosoiseaux.ch/

Un hybride entre une Hirondelle rustique Hirundo rustica et une Hirondelle de fenêtre Delichon urbica capturé à Marin NEFrançois TURRIAN De 1997 à 2003, le soussigné a participé, avec une vingtaine de collaborateurs, au programme de suivi des populations d’Hirondelles rustiques Hirundo rustica, dans le cadre du projet européen EURING. Ce projetvise notamment à mieux comprendre les causes de déclin de l’espèce dans plusieurs régions, en s’appuyant sur un suivi méthodique de certains effectifs nicheurs et sur la capture d’un maximum d’individus en dortoirs, de manière à augmenter le taux de reprise. En Suisse, la Station ornithologique de Sempach coordonne le projet (H. von Hirschheydt, in prep.).Durant la période considérée, plus de 13000 Hirondelles rustiques ont été capturées et baguées dans une petite roselière de Marin NE, à l’extrémité est du lac de Neuchâtel (Turrian & von Hirschheydt, in prep.).Le 17 septembre 2003, François Turrian (bagueur), Sonja Bärtschi, Françoise Meister et Jean-Lou Zimmermann capturent 298 Hirondelles rustiques (30 adultes, 268 juvéniles) entre 18 et 19 h., ainsi qu’un oiseau atypique, dont les principaux caractères morphologiques sont les suivants : Aspect général évoquant une Hirondelle rustique.L’individu est manifestement un juvénile, comme l’attestent la gorge chamois très clair et les rectrices externes courtes (80 mm pour la rectrice droite, 78 mm pour la gauche). Les parties inférieures, poitrine, ventre et sous-caudales, sont blanches. Le dessus des ailes est brun-noir, avec quelques reflets métalliques, tout comme le dos. Les rectrices 2 à 6 sont ornées des ocelles clairs typiques de l’Hirondelle rustique, bien que peu marqués chez cet individu. Ce qui frappe, à l’examen des parties supérieures, c’est le croupion blanc, légèrement strié par places de plumes brunes. Ce critère évoque immédiatement l’Hirondelle de fenêtre Delichon urbica tout comme les pattes, revêtues de micro-plumes blanches donnant aux tarses un aspect velu. Les autres caractéristiques morphologiques et biométriques sont les suivantes: – longueur de l’aile: 115 mm;– longueur de la 3e rémige primaire: 94,5 mm (dans la moyenne des Hirondelles rustiques juvéniles du même soir: 95,1 mm);– score de graisse: 5 (valeur élevée : le maximum est de 7, en pratique 6 pour l’espèce sur le site (Turrian & Hirschheydt, in prep.).– poids: 26,8 g, soit largement supérieur à la moyenne des hirondelles rustiques capturées ce même soir (22,1 g) ;– score du muscle pectoral: 2, attestant d’une bonne constitution de l’oiseau ;

         les commissures sont absentes, démontrant que l’individu n’est pas issu d’une nichée tardive du mois d’août.

hirondelle hybride © jean-lou zimmermann 01Comparaisons entre une Hirondelle rustique Hirundo rustica juvénile (à gauche) et

 l’individu hybride Hirondelle de fenêtre x Hirondelle rustique (à droite).

 Marin NE, 17 septembre 2003.

Nous sommes rapidement convaincus qu’il doit s’agir d’un oiseau hybride entre H. rustica et D. urbica. Plusieurs photographies sont réalisées le soir-même par J.-L. Zimmermann, et le lendemain matin, au moment de son lâcher, muni de la bague B 143 220, par Stefan Sutter.L’hirondelle capturée à Marin ressemble en tout point à l’individu décrit et illustré par KABUS (2002), capturé dans un dortoir en Allemagne. Le cas a été soumis à la Commission de l’avifaune suisse, dont les membres confirment le statut d’hybride (B. Volet, comm. pers.).A notre connaissance, c’est le second cas avéré en Suisse (GLUTZ VON BLOTZHEIM & BAUER 1985), après l’individu décrit par WIPRÄCHTIGER (1987) et capturé au Wauwilermoos LU, le 26.9.1985. En Europe, jusqu’à la fin des années 1990, une centaine de mentions de tels hybrides ont été répertoriées et compilées par NICOLAU-GUILLAUMET (1998), une large majorité provenant d’Allemagne, de France, de Grande-Bretagne et du Bénélux.Ces mentions, jusque-là considérées comme exceptionnelles, se sont multipliées après le lancement du projet européen de recherche sur l’Hirondelle rustique, puisqu’au moins 141 nouvelles données ont été répertoriées dans ce cadre entre 1997 et 2002, la grande majorité lors de travaux de baguage dans les dortoirs, en roselière (KABUS 2002). Le nombre total atteindrait au moins 273 individus. Les données récentes confirment que la provenance géographique des hybrides n’est pas homogène et augmente du sud au nord : le taux de capture d’hybrides en dortoirs n’est que de 0,007% en Italie et enSlovénie; il passe à 0,02% en Allemagne et en Hollande, et atteint 0,13% en Finlande (SPINA 1998, 1999, 2001). La date de capture de notre individu laisse supposer qu’il faisait partie des populations d’hirondelles en provenance du nord, qui traversent notre pays en septembre.
hirondelle hybride © jean-lou zimmermann 02
Portrait d’une Hirondelle rustique Hirundo rustica juvénile (à gauche) et de l’hybride Hirondelle de fenêtrex Hirondelle rustique (à droite). On remarque en particulier l’absence de bande pectorale et la poitrine

blanche de l’hybride. Marin NE, 17 septembre 2003

Un certain nombre d’observations d’hybrides, poussins ou juvéniles, dans des nids d’Hirondelles rustiques indiqueraient que ces sujets sont issus d’un croisement entre un mâle d’Hirondelle de fenêtre et une femelle d’Hirondelle rustique (VAN DE BRINK 1999).Les accouplements accidentels entre les deux espèces peuvent intervenir sur les sites de reproduction mixtes, sur les fils électriques ou au sol, ou sur les lieux de recherche de la boue utile à la construction des nids. Les copulations avec d’autres partenaires que le conjoint sont assez fréquentes chez les deux espèces d’hirondelles (RILEY et al. 1995 ; WHITTINGAM & LIFJELD 1995) et doivent augmenter les probabilités d’accouplement interspécifique.L’ éventuelle fertilité de ces hybrides n’est pas connue, à ce jour. 

Remerciements – L’auteur tient à remercier toutes les collaboratrices et collaborateurs qui l’ont aidé à mener à bien le travail de suivi de la station de baguage de Marin, ainsi que les photographes, Stefan Sutter et Jean-Lou Zimmermann, pour la mise à disposition de leurs prises de vue. Bertrand Posse a bien voulu transmettre certains articles bibliographiques et a, comme toujours, pris le plus grand soin à la mise en page du manuscrit.

hirondelle hybride © jean-lou zimmermann 03
Hybride Hirondelle de fenêtre x Hirondelle rustique. Le croupion blanc évoque l’Hirondelle de fenêtreDelichon urbica alors que la tête fait penser à l’Hirondelle rustique Hirundo rustica. Marin NE, 17 septembre2003.
hirondelle hybride © jean-lou zimmermann 04
Patte de l’hybride Hirondelle de fenêtre x Hirondelle
rustique. Notez l’aspect « velu » du tarse évoquantl’Hirondelle de fenêtre D e l i chon urbica.Marin NE, 17 septembre 2003.

 

 

BibliographieGLUTZ VON BLOTZHEIM, U. N. & K. M. BAUER (1985) : Handbuch der Vögel Mitteleuropas. Band 10/1. Aula Verlag, Wiesbaden.KABUS, A. (2002): Hybriden zwischen Rauchschwalbe Hirundo rustica und Mehlschwalbe Delichon urbica. Limicola 16: 276-285.NICOLAU-GUILLAUMET, P. (1998): L’hybridation Hirondelle rustique Hirundo rustica x Hirondelle de fenêtre Delichon urbica: mythe ou réalité ? Alauda 66: 283-297.RILEY, H. T., D. M. BRYANT, R. E. CARTER & D. T. PARKIN (1995) : Extra-pair fertilizations and paternity defense in House Martins, Delichon urbica. Anim. Behav. 49 : 495-509.SPINA, F. (1998) : EURING Swallow Project. First Newsletter pilot year 1997. Bologna.SPINA, F. (1999) : EURING Swallow Project. Second Newsletter year 1998. Bologna.SPINA, F. (2001) : EURING Swallow Project. Third Newsletter years 1999-2000. EURING Newsletter 3: 29-34.VAN DEN BRINK, B. (1999): Hybrids Barn Swallow x House Martin in the Netherlands. Dutch Birding 21: 30-31.WHITTINGHAM, L. A. & J. T. LIFJELD (1995): Extra-pair fertilizations increase the opportunity for sexual selection in the monogamous House Martin Delichon urbica. J. Avian. Biol. 26 : 283-288.WIPRÄCHTIGER, P. (1987): Bastard zwischen Rauch- und Mehlschwalbe. Vögel der Heimat 57: 157-158. François Turrian, ASPO-BirdLife Suisse, La Sauge, CH–1588 Cudrefin Manuscrit reçu le 24 novembre 2003, accepté le 16 février 2004. Summary Capture in Marin (Neuchâtel, Switzerland) of a hybrid between a Eurasian Swallow Hirundo rustica and a House Martin Delichon urbica. A hybrid Eurasian Swallow x House Martin1st year was captured on 17 September 2003 at the extreme northeast of the Lake of Neuchâtel (Switzerland). This is the second mention for Switzerland of such a hybrid. (Translation : M. Bowman)

 

 

03/05/2007

Hirondelle rustique - Hirundo rustica

Hirondelle rustique - Hirundo rustica  001[1]

Hirondelle rustique - Hirundo rustica

Hirondelle rustique - Hirundo rustica  002[1]

Hirondelle rustique - Hirundo rustica une espèce que nous avons cherchée et baguée (223 exemplaires en 2006).

Carte de répartition géographique en Europe Hirondelle rustique - Hirundo rustica [1]
Carte de répartition géographique au monde Hirondelle rustique - Hirundo rustica [2]
Hirondelle rustique - Hirundo rustica [2]

 

Fiche identification oiseau en main Hirondelle rustique - Hirundo rustica [1]

Et en plus nous avons capturé et bagué celà !

hybride Hirundo rustica X Delichon urbica[1]
Il s’agit d’un hybride entre l’hirondelle rustique (ou hirondelle de cheminée) et l’hirondelle de fenêtre soit : Hirundo rustica X Delichon urbicaVous trouverez plus d'explications concernant cet hybride dans la catégorie "oiseaux rares".


 

Une capture exceptionnelle sur le Plateau de Herve

Une capture exceptionnelle sur le Plateau de Herve.

23/septembre/2006

 

Un hybride naturel d’hirondelle !

 

Un Hybride entre l'hirondelle rustique et l'hirondelle de fenêtre

 

(Hirundo rustica X Delichon urbica)

 

Ou

Un Hybride entre  l'hirondelle de fenêtre et  l'hirondelle rustique

 

(Delichon urbica X Hirundo rustica)

 

Cet oiseau n'est donc pas une espèce en soi.

 Hybride hirondelle 01

 

Ayant cherché des photos d’autres hybrides de nos deux espèces pour pouvoir comparer les résultats, j’ai pu constater que toutes présentaient les caractéristiques suivantes. (Vous pouvez voir d’autres exemplaires dans la rubrique liens spécifiques hybrides)

 

 

 

  1.     Croupion blanc, très rarement avec quelques taches sombres.  
  2.     La gorge non blanche, légèrement colorée à colorée.
  3.     Au dessus du bec, une tache de grandeur variable plus ou moins clair.
  4.     Le bleuté du dos reste apparent sur tous les exemplaires observés.

 

Hybride hirondelle 02Dans le cas qui nous préoccupe, je peux dire que notre hirondelle réagissait au chant de l’hirondelle rustique, ce qui semblerait dire que le père était une hirondelle rustique.

 

 

 

 

 

Bien que le phénomène soit connu, il reste relativement rare, puisque seulement quelques exemplaires sont remarqués chaque année, alors que des milliers d’hirondelles sont observées et baguées.

 

Le phénomène d’hybridation des espèces est connu et utilisé dans l’élevage des oiseaux en captivité.

Les hybrides naturels sont possibles entre différentes espèces proches l’une de l’autre.

Parmi les espèces les plus courrantes, citons le pinson des arbres et pinson du nord, la rousserolle effarvatte et la rousserolle verderolle, le moineau friquet et le moineau domestique, le gobemouche noir et le gobemouche à collier, les canards et divers oiseaux aquatiques.

Cette liste n’est pas limitative et beaucoup d’espèces pourraient  s’hybrider naturellement.

Peu de choses sont connues concernant ces hybrides naturels.

Que deviennent ils ?

Que font ils lors de la période de reproduction suivante ?

Quel est leur statut dans la hiérarchie de l’espèce dans la nature ?

En général un oiseau hybride est sexué mais stérile d’après les expériences en captivité, mais qu'en  est-il dans la nature ?

 

 « Le baguage des oiseaux existe depuis plusieurs siècles. La première référence à l'utilisation d'une bague en métal attachée à la patte d'un oiseau date d'environ 1595 lorsque les faucons pèlerins du Roi Henry IV ont été perdus pendant qu'ils chassaient une outarde en France. On les a retrouvés 24 heures plus tard à Malte, environ 2 170 kilomètres au sud, soit une vitesse d'environ 90 kilomètres heure. » hier nous commencions à étudier les sous-espèces et aujourd’hui les hybrides.

 


28/04/2007

Bilan des oiseaux bagués pour l'année 2006

Bilan 2006

En bleu, les espèces ou les quantités exceptionnelles.

 

 

NOMBRE  D'ESPECES

51

 

 

 

 

Total année 2006

3.660

ACCENTEUR MOUCHET

Prunella modularis

49

ALOUETTE DES CHAMPS

Alauda arvensis

222

ALOUETTE LULU

Lullula arborea

4

BERGERONNETTE GRISE

Motacilla alba

906

BERGERONNETTE PRINTANIERE

Motacilla flava

223

BERGER. PRINTANIERE sse thunbergi

Motacilla flava thunbergi

5

BERGER. PRINTANIERE sse flavissima

Motacilla flava flavissima

2

BERGERONNETTE RUISSEAUX

Motacilla cinerea

5

BRUANT ROSEAUX

Emberiza schoeniclus

4

BRUANT JAUNE

Emberiza citrinella

2

BRUANT ORTOLAN

Emberiza hortulana

1

BUSE VARIABLE

Buteo buteo

1

EPERVIER D'EUROPE

Accipiter nisus

13

ETOURNEAU sansonnet

Sturnus vulgaris

3

FAUCON CRECERRELLE

Falco tinnunculus

9

FAUVETTE GRISETTE

Sylvia communis

26

FAUVETTE JARDINS

Sylvia borin

3

FAUVETTE A TETE NOIRE

Sylvia atricapilla

22

GORGEBLEU A MIROIR

Luscinia svecica

3

GRIVE DRAINE

Turdus viscivorus

1

GRIVE MAUVIS

Turdus iliacus

13

GRIVE MUSICIENNE

Turdus philomelos

4

GRIVE LITORNE

Turdus pilaris

4

HIRONDELLE HYBRIDE

Hirundo rustica X Delichon urbica

1

HIRONDELLE RUSTIQUE

Hirundo rustica

223

LINOTTE MELODIEUSE

Carduelis cannabina

237

LOCUSTELLE TACHETEE

Locustella naevia

21

MERLE A PLASTRON

Turdus torquatus

1

MESANGE BLEU

Parus caeruleus

2

MESANGE BOREALE

Parus montanus

1

MESANGE CHARBONNIERE

Parus major

3

MOINEAU FRIQUET

Passer montanus

110

MOINEAU DOMESTIQUE

Passer domesticus

4

PHRAGMITE DES JONCS

Acrocephalus schoenobaenus

5

PINSON ARBRES

Fringilla coelebs

93

PINSON DU NORD

Fringilla montifringilla

24

PIPIT DES ARBRES

Anthus trivialis

144

PIPIT FARLOUSE

Anthus pratensis

316

PIPIT ROUSSELINE

Anthus campestris

1

PIPIT SPIONCELLE

Anthus spinoletta

1

POUILLOT FITIS

Phylloscopus trochilus

52

POUILLOT VELOCE

Phylloscopus collybita

395

ROSSIGNOL PHYLOMELE

Luscinia megarhynchos

1

ROUGE GORGE

Erithacus rubecula

23

ROUGE QUEUE A FRONT BLANC

Phoenicurus phoenicurus

3

ROUGEQUEUE NOIR

Phoenicurus ochruros

5

ROUSSEROLLE EFFARVATTE

Acrocephalus scirpaceus

451

ROUSSEROLLE VERDEROLLE

Acrocephalus palustris

5

TORCOL

Jynx torquilla

1

TROGLODYTE

Troglodytes troglodytes

3

TRAQUET MOTTEUX

Oenanthe oenanthe

5

TRAQUET TARIER

Saxicola rubetra

1

VERDIER

Carduelis chloris

3

 


Une année très positive !

Avec un mois d'août très pluvieux, mais septembre très beau et peu de vent.

Amélioration des fermetures du filet trappe (fermeture verticale).

Augmentation des prises de Bergeronnettes grises car nous avons bagué le matin et le soir ayant constaté une migration importante en fin de journée.

Nous avons utilisé en fin de saison le champs de maïs, mais pour une trop courte durée. Les champs de maïs remplacent les étendues de roseaux pour les haltes migratoires des oiseaux.